Le Mobile World Congress 2018, n’est pas un salon où l’on s’attend à voir des smartphones signés Apple. Cette année fut particulière. Dans les allées, une fois passés les stands des géants d’Android, on s’aventure dans des halls moyens. On y trouve une nuée de marques, souvent jeunes, souvent chinoises.

Les tendances du MWC 2018 : des encoches dans tous les écrans de smartphones

Le  salon du Mobile World Congress 2018, c’est une édition légère, mais avec de bonnes surprises. Initiée par l’Essential PH-1 et rendue célèbre par l’iPhone X d’Apple, l’encoche dans l’écran était sur toutes les lèvres dans les allées du salon. Cette enclave dans l’affichage permettant de caser différents capteurs a beaucoup fait parler d’elle. Nombreux sont ceux qui pointent du doigt une pâle copie d’iPhone X, mais c’est surtout la mode des écrans occupant tout l’espace qui est en cause.

Asus surprend avec ses Zenfone 5, 5 Lite et 5Z

Asus et ses Zenfone 5/5Z, sont probablement la bonne surprise du salon Mobile World Congress 2018. Esthétiquement réussis, ils profitent d’une fiche technique très solide, avec un SoCSnapdragon 845 pour le Zenfone 5Z, sans pour autant faire exploser la facture. Asus propose son fleuron à partir de 599 €, soit sur le papier un excellent rapport performances/prix.

Le concept Vivo Apex

Au  MWC 2018, le concept Vivo Apex borderless cache tout sous l’écran. Vivo a choisi d’utiliser un module photo escamotable, qui sort du châssis du smartphone lorsqu’on en a besoin. Il lui faut tout de même presque 1 seconde pour sortir, ce qui paraît interminable, pour les toujours presses. Les capteurs de luminosité et de proximité sont eux aussi dissimulés. Vivo n’explique pas où, mais il est possible qu’ils se trouvent sous la dalle, comme le lecteur d’empreinte. Synaptics, qui a créé la technologie de ce capteur, nous avait expliqué que les informations passaient à travers la dalle, entre chaque sous-pixels.Un grand écran, mais pas d’encoche. Le haut-parleur de communication a disparu également de la face avant. En fait, Vivo utilise un procédé faisant vibrer la dalle de l’écran, comme une membrane de haut-parleur, pour transmettre le son à l’oreille. Si l’encoche semble avoir de beaux jours devant elle sur les écrans de nos smartphones, Vivo a prouvé que des alternatives étaient possibles. Le fabricant chinois, 5e au classement des vendeurs de smartphones, a présenté en catimini son smartphone Apex, encore à l’état de prototype.