Ce que vous allez lire ci-dessous est l’expérience concrète et pratique de Marco Salvo, guest poster de blographik, qui vous permet d’aborder le sujet épineux de gagner de l’argent en ligne grâce à un blog.

Comme toujours, ceci vous invite à participer activement aux commentaires à la fin du billet, afin de créer une discussion utile pour tous, en rapportant votre expérience personnelle.

Ce que cela fais pour vivre, ou plutôt pour gagner ma vie en ligne

Depuis quelques jours, ceci réfléchis à l’absurdité du mécanisme que le réseau propose pour gagner de l’argent grâce à un blog, un site ou un projet web quelconque.

Avant de vous faire part de mes réflexions, il est juste que ceci vous parle de ce que ceci fais pour vivre, ou plutôt pour m’en sortir. En partie à cause de la crise économique et en partie à cause des grandes entreprises, habiles à exploiter « l’ouverture de l’entreprise dans le temps afin de récolter des avantages économiques », il est resté avec le seul travail en tant que freelance / petit entrepreneur, à laquelle ceci voulais ajouter un beau site d’affaires où j’offre des services de positionnement de sites à Palerme.

Ceux qui font du référencement dans le cadre de leur profession se sont souvent retrouvés face à des clients ou des employeurs qui, le sourire aux lèvres, leur ont demandé :

Une situation très épineuse et controversée, n’est-ce pas ?

Dis que depuis environ 5 ans ceci gagne de l’argent en exploitant mes sites, cependant, avec regret ceci constate qu’à la lumière des faits beaucoup de choses ont changé, ou plutôt n’ont jamais évolué. Il parle de la façon dont des entreprises comme Google, avec leur méthode alternative, ont pu éclairer de nombreux éditeurs, afin d’accroître leur activité. C’est ainsi qu’est né un incroyable réseau viral, mais qui, de nos jours, ne semble pas avoir progressé. En essayant d’analyser mon parcours professionnel, ceci vois un homme, derrière un bureau, qui accepte un défi proposé par une entreprise pour laquelle (évidemment) il se passionne. Se dire qu’enfin quelqu’un a su exploiter les talents de rabatteurs comme moi 🙂 qui ont lentement suivi leur façon de voir le web. Maintenant, ceci pense sérieusement que les opportunités proposées, sont de moins en moins nombreuses et que l’évolution du marché du paiement par clic est au point mort. Dans une agréable discussion que vous avez eue avec Mirko, vous avez remarqué qu’avant parmi le serpent de google vous étiez juste vous, dans le sens que beaucoup de web masters têtus et capables, ont créé un site, ont mis en avant en suivant leur propre bon sens, réalisant ainsi les placements qui à leur tour sont devenus utiles. vous vous battez tous les jours avec des agences, des agences web, des agences de copy et seo (avec un pouvoir éditorial beaucoup plus fort), qui mettent en pratique des actions massives de link building, se baladant même parmi les requêtes les plus triviales.

Qu’en est-il de tous ces webmestres qui, hypnotisés par les mots de Google, ont fait le grand saut ?

Qu’en est-il de toutes les personnes qui ont créé leur propre emploi à domicile en écrivant des articles à thème ?

Beaucoup ont trouvé du travail au sein d’agences web, revenant ainsi au point de départ : ils ont un salaire fixe et sont « sous-maîtres ».

Peut-être le plan était-il de donner du pouvoir aux agences qui, en exploitant les expériences de l’internaute individuel, ont construit des sites géants où elles traitent en profondeur des sujets qu’elles n’auraient jamais abordés auparavant ?

Laissez-moi le dire ainsi :

Beaucoup ont trouvé une voie alternative, ont pu se réinventer en transformant le temps consacré à la rédaction de billets en un véritable tremplin vers le monde du web, gagnant en notoriété et en autorité, mais s’éloignant un peu du monde du web qui lui appartenait devant, pour des raisons évidentes, transférer à d’autres personnes, puis avec les frais de formation, les informations apprises au cours des années deli.

Génération 2011 ! !!

Le travail d’invention est devenu un travail qui commence sur le web.

Mais comment se fait-il qu’un géant comme Google n’ait pas encore mis en place un système dédié aux éditeurs, qui les mette en position d’essayer des voies plus difficiles ?

À l’heure actuelle, grâce aux plateformes multi-blogueurs open source, il serait possible de créer des projets éditoriaux impressionnants avec des informations actualisées en un clin d’œil ( combien d’entre vous ont pensé à le faire ?).

Mais qui peut se permettre de mettre en place un tel site, puis de rémunérer les blogueurs tout en conservant les frais généraux ?

Selon vous, un bon seo, web master, programmeur, tout ce que vous voulez pour faire décoller un site en gagnant seulement avec adsense ?

Il y a quelques grands projets sur le web qui permettent de fragmenter les revenus publicitaires en pourcentage.

Ceci fais référence par exemple à diggita qui promet de vous donner 50% des revenus adsense reçus, activant ainsi la part de revenu d’adsense…..

Cela m’a toujours laissé perplexe pour plusieurs raisons :

Qu’est-ce que Adsense n’a pas fait pour permettre la croissance en ligne ?

A mon avis, il pourrait être utile d’implémenter une petite fonction sur google adsense qui permettrait d’allouer un pourcentage des revenus d’un de mes sites avec ceux qui publient des articles.

Laissez-moi vous expliquer :

Supposons que ceci veuille créer un site de critiques de livres et qu’après l’avoir créé, optimisé et positionné sur le web, ceci veuille donner à Mirko la possibilité d’écrire des critiques sur mon site en lui garantissant 60% des revenus de ses articles…

Ce serait tellement plus facile, n’est-ce pas ?

ceci l’invite par adsense à participer à mon projet (pratique que Google aime beaucoup, voir gmail, google plus) et il accepte, toujours par adsense, mes conditions en ayant la certitude que papa Google à la fin du mois ne l’oublie pas.

Fondamentalement, un accord bilatéral où Google agit comme un conduit…

Tout serait plus facile et j’aurais la possibilité de créer de nombreux projets, de les rendre attractifs pour les moteurs de recherche et de me proposer comme une sorte d’employeur 4.0 qui vous fait travailler et vous fait payer par google.

De cette façon, ceci pourrais penser que Google veut augmenter mes revenus et pas seulement….Parce que cela aurait du sens en termes de viralirtà de la marque Google et de production d’articles bien faits.

Maintenant les projets qui naissent avec ces intentions, ne peuvent pas monétiser aussi efficacement le travail des autres, obligeant le petit entrepreneur à devoir décider d’un prix sur la base duquel il aura en retour l’article, la critique et ainsi de suite, décourageant ainsi les nouvelles idées d’affaires et éliminant la possibilité de pouvoir gagner indéfiniment sur un millier d’articles placés sur un millier de sites différents.